La pub change ses règles

16 Juil

Alors que de nombreux publicitaires se font un malin plaisir à faire des « Bad Buzz » à la pelle, certaines marques ont décidé de prendre le contre-pied de cette tendance et de miser sur le féminisme et le « Good Buzz ».

  • La guerre des serviettes

La guerre publicitaire féministe a éclaté entre les marques de ce que nous appellerons chastement « protections périodiques ».

Les deux belligérants ce soir sur le ring : helloFlo vs Always.

helloFlo a envoyé le premier tampon en diffusant deux vidéos :

puis, Always a riposté puissamment en lançant un hashtag atomique : #likeAGeurl

Chez HelloFlo, malgré un engouement de toute la féministosphère pour (enfin !) la fin des tabous autour des règles, le message qui est transmis à travers ces pubs peut laisser assez dubitatif. Les deux pubs n’ont pas vraiment de message fort à part « t’as trop hâte d’avoir tes règles ? Achète un super pack pour ta première fois ! »

Oui, parce qu’en fait il s’agit avant tout de vendre leurs supers packs aux 11-13 ans…

Always, de son côté, nous a gratifiés d’une très très belle pub.

Oui, c’est vrai, il faut l’avouer. ça m’a émotionnée. Donc on leur donne une gommette parce que c’est du beau boulot.

Sauf qu’à la fin tu te dis quand même : « Et donc la cause de ce problème c’est les règles ? »... puis logiquement « et donc si j’achète vos tampons heu… ça ira mieux ? »

K.O. en faveur d’Always.

Mais Always n’a pas toujours été aussi glorieusement victorieuse.

  • On fait tourner les serviettes

Avouons-le, si tout le monde en parle, c’est parce qu’on revient de loin.

Très loin.

On revient de pubs où les hommes confondaient les tampons avec des bonbons (Oui, alors je suis sûre que toi aussi tu te souviens de cette pub, mais quand je l’ai cherchée, impossible de retrouver la vidéo !).

Soyons honnêtes, beaucoup d’hommes ne savent pas ce que sont les règles.

Un voile de mystère entoure les détails de ce moment du mois, un peu comme le nouveau voile douceur des serviettes Niania.

Ce mystère est entretenu par le fait qu’on ne les nomme SURTOUT pas : les ragnagna, les anglaises, les ours, les affaires, la période critique, les hum-hum ou les « voilà quoi »,  les parents de Montrouge (si toi aussi tu n’as jamais entendu quelqu’un dire ça tape dans tes mains) ou encore, le pudique verbe « être indisposée ». Tout est prétexte à ne pas nommer cette chose honteuse. Oui, oui personne ne se prive pour dire des mots aussi ragoutants que « Mollard », « Morve » ou « crotte de nez » ou même se moucher en public, ou même… saigner du nez ! Par contre avoir ses règles, donc être une femme et avoir des cycles menstruels et EN PARLER est indécent.

Bref, cachez ce sang que je ne saurais voir.

Et à quel point ! A côté les abeilles et les choux-fleurs pour euphémiser la conception, c’est du pipi de chat. Dans les pubs, point de rouge dans les tangas, mais un liquide bleu du type canard WC (comme ça, en plus, c’est pratique : quand c’est liquide et  bleu : on sait qu’on est face à une pub pour des trucs exclusivement réservés aux meufs).

D’ailleurs, comment ne pas rappeler ici l’histoire tragique de Richard Neill, dont la vie a été brisée quand il a appris qu’il vivait dans un monde de mensonges (c’est un petit peu le Truman Show de la menstruation). Pour ceux qui ne connaissent pas cette histoire tragique : En 2012, le jeune Richard a posté cet appel à l’aide sur la page Facebook de Bodyform, une marque de protection périodique :

« Hi , as a man I must ask why you have lied to us for all these years . As a child I watched your advertisements with interest as to how at this wonderful time of the month that the female gets to enjoy so many things ,I felt a little jealous. I mean bike riding , rollercoasters, dancing, parachuting, why couldn’t I get to enjoy this time of joy and ‘blue water’ and wings !! Dam my penis!! Then I got a girlfriend, was so happy and couldn’t wait for this joyous adventurous time of the month to happen …..you lied !! There was no joy , no extreme sports , no blue water spilling over wings and no rocking soundtrack oh no no no. Instead I had to fight against every male urge I had to resist screaming wooaaahhhhh bodddyyyyyyfooorrrmmm bodyformed for youuuuuuu as my lady changed from the loving , gentle, normal skin coloured lady to the little girl from the exorcist with added venom and extra 360 degree head spin. Thanks for setting me up for a fall bodyform , you crafty bugger. »

Après ce mini séisme dans le monde extra-fin de la serviette qui-respire-et-sent-bon-la-fleur-des-champs, les choses ont-elles vraiment évolué ?

  • Réecrire les règles

Rappelons qu’Always, si louée aujourd’hui, est quand même la marque qui a eu l’idée lumineuse de coller des serviettes sur la paume des mains.

 

 

Alors, t’as trouvé le concept révolutionnaire ?

Tu peux coller ta serviette : SUR TA MAIN ! Après, il te suffit de garder ta main dans ta culotte toute la journée, et le tour est joué ! Malin hein ?

Mais je pense qu’il ne fat pas s’arrêter là. On peut se coller des serviettes à tellement d’autres endroits :

D’ailleurs, même quand Always fait du féminisme, elle a quand même du mal à laisser tomber un concept aussi génial :

Donc bon, même s’il y a du chemin de parcouru, la ficelle du tampon est encore longue.

Et puis honnêtement, comparer les qualités de ces femmes à celles d’une serviettes hygiénique, ce n’est pas non plus hyper valorisant au final…

  • Autant en emporte le tampon

Tout ça pour dire que, oui, c’est bien, certains publicitaires ont compris que le féminisme ça peut marcher aussi (et que c’est d’autant plus vendeur quand il s’agit de produit exclusivement réservés aux femmes).

Mais les règles durent 5 jours et il faut prendre son mal en patience. Donc I have a dream, the dream que chaque jour nous rapprochera plus d’une ovulation, qui donnera naissance à des pubs vraiment, honnêtement et drôlement en faveur de l’épanouissement des femmes.

Et puis pendant qu’on parle de nos amis de Montrouge, à quand une pub pour les coupes menstruelles ?

Publicités

2 Réponses to “La pub change ses règles”

  1. Maïlys 16 juillet 2014 à 20:41 #

    déjà qu’à part la nana qui court comme une dinde à cause de son tampon qui la gêne, ce sont en effet surtout des innovations de serviettes et donc des pubs pour les serviettes… je crois qu’on va attendre longtemps pour les coupes menstruelles!!

  2. Savy Boxer 19 juillet 2014 à 11:49 #

    Une pub pour un produit qui dure 10 ans, sans obsolescence programmée qui guette, et n’a pas besoin de produits d’entretien autres qu’une bonne vieille casserole pour le faire bouillir? Always ne laissera jamais faire ça…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :