Chéri tu fais quoi ? –Je m’épile les sourcils

29 Mai

Je vous l’avais promis, il y a plus d’un an maintenant. Vous n’en pouviez plus d’attente et d’espoir de pouvoir enfin lire cet article (mais l’attente est un plat qui se mange froid mes amis).

Le voici, le voilà : le volet masculin de « Chérie tu fais quoi ? –Caca ».

Nous allons jouer à un jeu.

Je vais vous décrire le contenu d’une trousse de toilette et vous me direz à qui (un garçon ou une fille) elle appartient :

Une trousse marron, avec un rasoir, du parfum à la fleur de virilité, du déodorant « Brut d’écorce de roche », une brosse à dent, de la poudre matifiante…

Ce dernier élément vous choque ?

Ça y est, certains pensent avoir trouvé la solution mystère: un garçon, mais gay !

Et bien non, c’est la trousse d’un garçon hétéro qui fait tout simplement attention à lui. Il est sans doute davantage métrosexuel (voir article sur Glaboule) que bûcheron mais il n’en est pas plus gay.

 

je parle de lui quand je dis "bucheron"...

je parle de lui quand je dis « bucheron »…

... parce que lui, c'est justement celui dont nous allons parler aujourd'hui !

… parce que lui, c’est justement celui dont nous allons parler aujourd’hui !

 

Les temps changent. Il ne s’agit cependant pas ici de dire que les hommes ne sont plus ce qu’ils étaient. Si on prend par exemple cette modélisation de Toutankhamon, ça semble évident que les critères de beauté masculine évoluent beaucoup avec le temps…

 

toutankhamon

Sauf que la plupart des hommes dépensent une énergie rare pour faire semblant qu’ils ne prennent pas soin d’eux. Preuve en est le célébrissime : J’ai-les-cheveux-en-pétard-comme-si-je-venais-de-me-lever-mais-ça-m’a-pris-une-demi-heure-de-me-coiffer.

Ne mens pas Robert ! Tu ne vas pas nous faire croire que ce petit épi incroyablement long est arrivé là haut tout seul !

Ne mens pas Robert ! Tu ne vas pas nous faire croire que ce petit épi incroyablement long est arrivé là haut tout seul !

Bref, tout ça pour dire que notre société ne prend actuellement pas le chemin de la hippitude où chacun ferait ce qu’il lui plait (plait plait) sans être jugé. Ce sont plutôt les garçons qui rejoignent les filles du côté obscur de la force. De plus en plus d’hommes s’épilent le dos, se rasent les parties intimes, font attention à leur ligne et font de la gonflette.

Mais l’égalité ne doit pas se faire par le bas !

La négligence, qui chez les garçons passait pour plutôt sexy et était considérée chez les filles comme du relâchement devient un interdit absolu pour tout le monde. L’ère de la coolitude masculine arrive à son terme, remplacée par la branchitude et la calculitude (oui, Ségolène Royal m’habite aujourd’hui) !

Vous pouvez lire ces témoignages incroyables qui montrent que la théorie selon laquelle les hommes viennent de mars et les femmes de Venus est une énorme imposture : http://epilationhomme.eu/20.html

(notez le design avec des immeubles et du marron pour ne pas oublier que « eh les mecs ! Epilation mais pour garçons ! »)

Eh oui ! Si les hommes en arrivent à se préoccuper autant que les filles (du moins celles qui se soumettent aux injonction de shopping/beauté/lecture-de-glamoule/régime-minceur) de leur apparence, alors on va peut-être voir apparaître dans les conversations entre garçons des discussions shopping, choix de technique d’épilation, cuisson des feuilles de carottes et des conversations à n’en plus finir à propos d’une blessure narcissique parce qu’une fille a traité un des mec du groupe de gros veau. Certains commencent déjà à s’abimer la santé en se gavant d’hormones pour être musclés, de la même façon que certaines filles se font vomir pour garder le ligne…

Ce n’est pas parce qu’ils s’épilent les poils du dos que les mecs vont être moins complexés. C’est plutôt ceux qui n’en avaient jamais fait une affaire d’Etat qui vont commencer à s’observer et à se sentir « anormaux ».

Si on prend un peu de recul et qu’on réfléchit en terme de Marketing, c’est tout simplement le secteur de la beauté qui s’ouvre à un nouveau segment. Il s’agit d’ailleurs du plus gros vivier qui soit : la moitié des individus, cette moitié qui batifolait gaiement les poils dansant  au vent…

Et pourtant, pour vivre épanouis, que l’on soit un homme, une femme ou un caniche nain, le plus important est d’être bien dans sa peau, épilée ou non.

Publicités

2 Réponses to “Chéri tu fais quoi ? –Je m’épile les sourcils”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Chérie, tu fais quoi ? – CACA ! | - 29 mai 2013

    […] A venir : "Chéri, tu fais quoi ? – Je m’épile les sourcils" […]

  2. Leurs poils font des hommes des gonzesses | - 25 mai 2014

    […] avons déjà parlé dans « Chéri tu fais quoi ? – Je m’épile les sourcils » de la tendance à faire de plus en plus attention à eux des garçons (et au fait que c’était […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :