Vous reprendrez bien un peu de MST

3 Sep

Pour bien commencer la rentrée, nous allons retourner en investigation dans vos culottes mesdames et messieurs. Tout l’été, les magazines ont fait leur une sur le sexe en ces chaudes (enfin pour l’été 2012, par « chaude » comprenez 12°C) soirées d’été. Mais, de façon surprenante, aucun d’eux n’a titré : « les MST les plus tendances de l’été« …

Nous allons donc réparer cet oubli fort fâcheux.

S’il y a bien un moment où les MST batifolent gaiment, c’est l’été. Entre vos improbables galipettes avec Pedro, le mono pas très très beau mais très très chaud à l’arrière de sa jeep, vos fofolles expéditions nocturnes dans les dunes avec Jean-Charles ou les sacro-saintes douches de Camping qui n’ont plus leur réputation à faire, les MST s’en sont données à cœur joie. Alors tout d’abord, pour ceux qui l’ignorent, que veut dire MST. Ça ne veut pas dire Mauvaise Sex Tape (même si les situations précédemment citées pourraient aboutir à ce résultat) mais Maladie Sexuellement Transmissible. Il parait que c’est Has Been de dire MST et que maintenant on dit IST, qui ne veut toujours pas dire Infâme Sex Tape mais Infection Sexuellement Transmissible.

Nous sommes la génération de la sur-information à ce niveau là. A l’école, de gentilles dames sont venues nous expliquer qu’il fallait nous protéger sinon nous allions mourir dans d’affreuses souffrances dans les flammes de l’enfer infini. A la fin, elles ont distribué des préservatifs et c’est ce qui nous a tous le plus marqué. Posséder un préservatif, ça avait l’air un peu osé. C’était un peu comme une autorisation à faire des cochonneries. Aujourd’hui, on a grandi, et c’est le faire sans préservatif qui nous semble un peu osé.

Or il se trouve que 55 % des françaises prennent la pilule (ou portent un stérilet), soit deux femmes sur trois entre 20 et 44 ans). L’absence d’utilisation du préservatif est à nouveau de plus en plus fréquente. Certains ont tenté le diable et ont constaté qu’ils ne sont pas morts dans d’affreuses souffrances dans les flammes de l’enfer infini. Nous en avons conclu qu’on nous avait menti. Que toutes ces histoires étaient des histoires pour superstitieux de la quéquette et qu’il n’y avait pas péril en la culotte. Ainsi, des jeunes interviewé sur leur absence d’utilisation de préservatif arguent qu’aujourd’hui on ne meurt plus du VIH (SIDA pour les intimes) . Or, vivre avec n’est souhaitable pour personne. Et encore le VIH est peut-être encore une des seules craintes des jeunes lorsqu’ils ont des rapports sans préservatifs. Si dépistage il y a eu et si mademoiselle est sous pilule (donc que, théoriquement, il n’y a pas de risque de grossesse), nombreux sont les couples abandonnent rapidement le préservatif.

Or les galipettes nudistes ne sont pas sans risque. Et il semble que les gynécologues ne mettent pas assez les femmes en garde contre des MST qui, certes, n’ont pas la gravité du SIDA mais qui demeurent gênantes et peuvent avoir de graves conséquences.

Je voudrais ici d’ailleurs dénoncer une désinformation au niveau d’internet. J’ai tapé « MST » dans un moteur de recherche, puis j’ai cliqué « images ». Je me suis préparée psychologiquement à voir l’horreur la plus immonde et là… Nada. A part des affiches de prévention, des graphiques et des dessins humoristiques, pas une seule image d’IST en elle-même…

Et pourtant pour avoir un jour feuilleté un livre sur le MST à la maison, voir leur portraits de famille est à vous dégoûter d’avoir un jour des rapports sexuels. (pour les curieux, tapez « herpès génital » dans un moteur de recherches, puis cliquez images : assurez-vous quand même de ne pas être sur le point de manger…)

Par exemple, une MST est souvent peu considérée comme telle est l’infection urinaire. La femme, contrairement à l’homme, n’a pas de lien anatomique entre son canal urinaire et son canal sexuel, il est donc courant de penser qu’une infection urinaire, si elle peut être transmise sexuellement, n’a pas pour origine les rapports sexuels. Les hommes considèrent donc généralement que leur partenaire leur a « refilé » son infection urinaire. Or il peut tout simplement s’agir d’un retour à l’envoyeur…

Les MST, c’est comme les bébés ou jouer au Mastermind, ça se fait à deux. Bien sûr ça peut aussi se faire à douze comme les partouzes ou jouer au twister, mais considérons qu’il faut être au minimum deux.

Ainsi, en ce qui concerne les Infections urinaires, « Lors d’un rapport sexuel, les chocs répétés sur le méat urinaire peuvent provoquer l’entrée de bactéries au sein de l’urètre et provoquer une infection. On utilise, aux Etats-Unis, l’expression de « honeymoon cystitis » ou cystite de la lune de miel. La cystite est ainsi particulièrement fréquente chez les femmes jeunes et sexuellement actives. »

En plus de boire beaucoup d’eau, la prévention des infections urinaires est bilatérale. En ce qui concerne l’hygiène intime de la femme, un lavage excessif et trop décapant ou, au contraire insuffisant de la zone urogénitale augmente le risque de contamination. Quand à l’homme, l’hygiène du pubis est très importante en prévention de la cystite récidivante de sa compagne.

Chaque personne est différente et l’utilisation du préservatif préserve certaines personnes, les augmente chez d’autres. Mais ce qui est sûr c’est que l’hygiène est très importante. Le mieux serait donc que ceux qui n’utilisent pas de préservatif aient une hygiène irréprochable. Or la justification de nombreuses personnes qui se passent de préservatouffe est que ne pas en mettre permet de ne pas « casser le moment »… Or, quand on développe une MST, ça casse plus que le moment…

copyright : Chaunu

Heureusement, le gouvernement pense à vous et à pu décrocher des interviews exclusives avec les principales IST :

Sur ce, je vous souhaite une bonne journée les enfants, j’espère vous avoir bien fait peur. Vous trouverez des préservatifs à la sortie de la salle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :