Happy fucking Valentine’s Day to all !

13 Fév

La Saint Valentin est une fête qui déchire nos sociétés en deux catégories :

les couples et les célibataires.

trop lol l’image ! lâchez vos Comzz

Examinons les suites tragiques de cette fête ontologiquement commerciale sur les différents camps.

•    Les exclus : célibataires et pas fiers de l’être

Le 14 février est un choix de date tout à fait sournois. Noël est passé depuis largement plus d’un mois et l’écho des clochettes du traineau du père noël s’est tu.

On est au cœur de l’hiver. Et vous êtes célibataire.

Vous vous sentiez déjà seule au monde, harcelée par vos amis qui étalent leur vie amoureuse sur Facebook ou par les pubs gentiment sélectionnées pour vous : « Vous êtes seule ? fatiguée ? laide, grosse et déprimée ? le nouveau site de rencontre BigLovetomeet est fait pour vous ! »

Et là, comme si ça ne suffisait pas, comme si le monde entier avait décidé de se liguer contre vous pour vous enfoncer une stalactite droit dans le coeur : La saint Valentin est proche !

soirée anti saint Valentin : les indignés ont fait des émules

Toutes les vitrines se couvrent de cœurs. Les offres pour les couples fleurissent. Vous avez envie de vomir votre haine mais avez peur de passer pour une frustrée.

et pas vive toi gros naze de célibataire !

Vous décidez de vous draper dans une feinte indifférence.

Vous vous contentez de dire : « Boarf, la Saint Valentin c’est commercial… »

La journée du 14, vous faites un gros fuck mental à tous les couples que vous croisez et le soir , vous regarderez le journal de Bridget Jones en mangeant de la glace… Vous vous dites vous aussi que vous finirez seule mangée par des Dobermans et vous devenez couplophobe.

•    Les victimes : couples et cibles

Parlons-en d’ailleurs de ces couples. Chantés, célébrés, encensés !

Ils sont pris au piège dans cette grande parade de romantisme contraint et formaté. Le slogan est le suivant : «Soyez heureux, soyez amoureux et montrez-le ».

Soyons clairs : Aucun garçon n’aime la Saint Valentin.

Cela reste fondamentalement une fête de « fille ». Comme il y a des films de « filles » (j’ai nommé les comédies romantiques). C’est encore un construit social mais c’est difficile à nier. Pourquoi ?
PAS parce que les filles sont intrinsèquement cucul et adorent les cartes qui ressemblent à ça :

explosion de cucul dans ta face

Mais parce que leurs copines vont forcément leur demander si IL y a pensé.

Et la réponse « Non on ne le fête pas, c’est commercial » sera immédiatement traduite dans leur tête par « ça se passe mal dans leur couple et ils ne s’aiment pas tant que ça » ou « il a oublié parce qu’il s’en fout de tout donc ne remue pas le couteau dans la plaie ».

C’est comme l’obligation de faire une super fête et de s’éclater pour le nouvel an. On dit qu’on s’en fout mais on espère toujours un peu. Pression sociale oblige.

Les garçons, de leur côté, s’excusent presque de participer au système en rejetant la faute sur leur compagne : « C’est pour lui faire plaisir… Sinon elle va faire la gueule ».

Alors ils invitent leur copine au restaurant. Endroit où ils arrivent en ayant l’air de s’excuser de faire comme tout le monde.

Ils écrivent des cartes postales inspirées avec des phrases telles que : « Je t’aime comme une étoile filante qui sourit au beau rayon de soleil qui éclaire la vie dans une explosion d’amour. je T’AIMERAI, jusqu’aux étoiles qui brillent! »

Ô couples la société vous regarde. Allez ! dites-le que vous êtes contents !

•    Les semi-rebelles : alternativement piégés

Certains couples tentent d’échapper au système pour la raison suivante (attention, argument renversant) : « La Saint Valentin, c’est commercial. »

Ils considèrent qu’on peut prouver son amour tous les autres jours et de plein d’autres façons.

Alors en signe de protestation, ils le fête un jour avant ou après.
Ou encore, si vous les appelez pour leur proposer une soirée bière-pizza et ils vous disent qu’ils ne peuvent pas. Mais pas parce que c’est la Saint Valentin hein !
« On avait prévu de passer une soirée tous les deux depuis longtemps.  On ne savait même pas que c’était aujourd’hui… »

Même en vivant dans une grotte, jamais aucun couple ne pourra faire croire qu’il n’était pas au courant tant la nouvelle est criée sur tous les toits et présente dans toutes les publicités.

Et je suis moi-même responsable à mon échelle de l’important prise par cet événement puisque je viens d’écrire un article sur le sujet…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :