A la recherche de la testostérone perdue

8 Fév

Comme tout le monde le sait, les féministes sont des castratrices. (ahah j’aime commencer un article comme ça… j’aurais pu aussi commencer par « De tout temps, les femmes ont cherché à rabaisser les hommes »…mouahahah)

 

 

Les féministes ont arraché aux hommes leurs couilles et du coup, ils ne savent plus quelle est leur identité… Ils ne savent plus comment se comporter, alors ils maugréent dans leur coin.

 
Car oui, avouons-le sans craindre de les émasculer (puisque c’est déjà fait semble-t-il) : Aujourd’hui, de nombreux hommes se sentent mal. Ils ne savent plus quelle est leur place face à des femmes qui revendiquent l’égalité.

 
Peuvent-ils encore nous proposer de porter notre valise se la prendre dans la figure accompagnée d’un : « je peux le faire toute seule MACHO ! » ? Peuvent-ils nous faire un compliment sans se voir accusés de ne chercher qu’une copulation rapide et sans suite ? Peuvent-ils encore dire qu’ils aiment le foot et qu’ils n’aiment pas faire la cuisine sans passer pour des hommes de Cro-Magnon ?

Cette incertitude est plutôt compréhensible et a lieu au cours de tout changement social. Mais certains hormmes vont plus loins. Ils décident de prendre les armes à leur tour. De ne pas se laisser voler la vedette.
Par exemple, face à des évènements comme la Gay pride, certains hétéros on envisagé de créer une  » Hétéro Pride »

 
On peut noter qu’un phénomène similaire a lieu chez les blancs de la classe moyenne américaine qui se sentent victimes de la discrimination positive. On part d’une situation d’inégalité de traitement qui exige un minimum de rééquilibrage. Mais, le fait de voir que certains bénéficient de traitements de faveur parce qu’ils sont discriminés reste en travers de la gorge de ceux qui sont habituellement favorisés.

 
Pour faire simple, une petite comparaison. Si vous avez toujours eu un carré de chocolat en dessert, mais qu’un jour on vous oblige à le partager avec quelqu’un qui n’en a jamais eu, vous allez vous sentir lésé. Vous vous énerverez avec vos amis en disant des phrases aussi censées et légitimes que « de toutes façons, les étrangers nous piquent notre chocolat », « J’avais toutes les qualifications pour manger ce chocolat mais une femme l’a obtenu. C’est inadmissible ! tout ça pour cette histoire de quotas… En plus elle était déjà grosse alors c’est dire si elle en avait besoin… »

 
Les hommes finissent par accuser les femmes de renverser le machisme et de vouloir prendre le dessus. Il est vrai que les féministes ont parfois eu tendance à utiliser le schéma dominant/dominé et en revendiquant l’égalité. Elles ont ainsi pu donner l’impression de vouloir prendre les rennes au détriment des hommes.

 
A tel point que des groupes « masculinistes » ont vu le jour. Il s’agit de groupes d’hommes qui revendiquent un équivalent masculin du féminisme pour défendre les droits des hommes.

Le documentaire « la domination masculine » en parle longuement.

Voici la définition qui en est donné sur le site du documentaire :
« Le masculinisme est l’ensemble des idées qui défendent la position dominante des hommes dans la société et les privilèges qui y sont associés. Il combat toute idée d’égalité entre les hommes et les femmes.
Il réaffirme les différences culturelles les plus archaïques entre hommes et femmes qu’il justifie par des arguments biologiques.
Il affirme la primauté du père sur la mère, de l’homme sur la femme. Il tend à nier ou parfois justifier la violence conjugale en culpabilisant les victimes.
Dans sa version la plus extrême, il relativise ou défend la pratique pédophile.
Le masculinisme, dit aussi anti-féminisme, est souvent considéré comme idéologie réactionnaire, donc classée à droite ou parfois à l’extrême-droite. »

Je vous invite à regarder les vidéos en suivant le lien suivant :

La domination masculine.net

 

Et en particulier celle-ci sur le féminazisme :

 

Une fois que vous aurez regardé ces vidéos, peut-être que les féministes poilues le couteau entre les dents vous paraîtront beaucoup plus inoffensives. Car quand certaines revendiquent l’égalité et se battent pour l’obtenir, d’autres se battent pour justifier des différences basées sur des données « intrinsèques».
Pour les masculinistes, les femmes ne sont pas faites pour manger du chocolat, elles sont faites pour faire que les hommes le dégustent de la meilleure façon possible. Et ça c’est encore pire que de pousser un peu pour avoir aussi une place au soleil.

Alors je propose que pour se venger, on répande le chocolat partout dans les champs de blé…
Et paf ça va faire des chocapics !

Publicités

7 Réponses to “A la recherche de la testostérone perdue”

  1. AUG 8 février 2012 à 20:23 #

    Demain, je ferai quelques statistiques sur mon lieu de stage ( bourré à craquer de mecs tous plus mignons et gentils les uns que les autres et qui font médecine…héhé) pour savoir s’ils se sentent discriminer par ou à cause de la gent féminine. Te tiens au courant… -c’est pas que je trouve ton article tiré par les cheveux mais un peu quand meme-

    • lespiplettespoilues 9 février 2012 à 10:59 #

      Je ne dis pas que ce sont la majorité des hommes.
      Je voulais juste attirer votre attention sur l’existence de tels mouvements. On en parle peu et pourtant ils existent.

      Pour ceux que ça intéresse, je vous invite vraiment à regarder le documentaire « la domination masculine ».

  2. Julie01 11 septembre 2012 à 21:27 #

    En général, la prédominance de la gente féminine, le rend plus sûr de lui , plus viril, plus fier et se sentira davantage plus important et valorisé.

  3. Ibelieveinmiracles 13 février 2013 à 15:14 #

    Le site avec le documentaire sur le masculinisme fait hyper peur! C’est tellement triste de voir que des gens pensent comme ça et sont sérieux! ‘sont fous ces québécois! héhé
    « les hommes, pour être des égaux, ils sont fondamentalement mauvais, et donc il faut qu’ils deviennent des femmes comme les autres […] il y a la négation du masculin, les hommes n’ont pas le droit d’exister, d’être des hommes, il faut qu’on soit des femmes » WTF???

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le féminisme est mort, vive le féminisme ! « - 2 juin 2012

    […] que les forces masculinistes (voir l’article “à la recherche de la testostérone perdue”) tendent à combattre le féminisme avec des valeurs réactionnaires et éculées (j’ai dit « é […]

  2. Sexisme au vitriol dans nos grandes écoles « - 12 février 2013

    […] Alors qu’une association nommée « A-Bord », proposait réflexion et débat sur le genre sur le genre, un groupe d’étudiants de l’école on crée un contre-groupe masculiniste pour se moquer de cette initiative. (si vous ne savez pas ce que sont les masculinistes, un article des P.P en parle). […]

  3. Touche pas à ma connerie ! | - 30 octobre 2013

    […] La cause des hommes : coucou les Masculinistes ! […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :