Sois heureuse et (surtout) tais-toi

3 Nov

Aujourd’hui, un article de ma soeur P.H.

Nous les filles, on est des piplettes, poilues ou pas. On adore passer des heures à papoter de cuisine et de politique, de mode et de voyages, de sexe et de philosophie (ok plus souvent de sexe…).

Mais voilà, malgré la diversité des sujets, à un moment de la conversation tombe toujours LA question fatidique : « Alors avec Damien/ Valentin/ Benjamin/ Perlinpinpin, comment ça va ? ». Quand vous êtes une fille heureuse dans votre couple, vous répondez d’une petite voix mêlée de honte et de réserve « Ca va, tout va bien. ». Certaines de vos copines vous regardent alors avec un mélange de frustration et d’envie. Pourquoi cette réaction, si humaine soit-elle, est-elle typiquement féminine ?

Nous les filles, en général, on aime le tragique, le drame et la passion. Plus les histoires de vos copines sont trashs, terribles et malsaines, plus vous jubilez. Attention, je ne traite pas les filles de méchantes sorcières prêtes à se nourrir du malheur des autres. Je suis moi-même une fille qui pose LA question fatidique avec mes amies. Seulement, quand on me la pose et que je dis, à demi-mots, que je suis heureuse avec mon mec, j’éprouve toujours une sensation étrange.

J’ai le sentiment qu’on ne me croit pas, que (certaines de) mes copines se disent « elle essaye de se persuader qu’elle est heureuse, la pauvre bichette… ». Viens alors LA deuxième question fatidique « Mais ton accident/ta maladie/ton chômage, il le vit comment ? ». Et VLAN, on te balance à la figure les sept plaies d’Egypte, qui forcément altèrent ton bonheur conjugal. Effectivement les événements de la vie sont parfois difficiles à gérer en couple mais cela n’empêche pas fondamentalement d’être heureux ensemble. Alors pourquoi insister les filles ? Vous ne pouvez pas juste être heureuse pour moi, sans chercher la petite bête ?

Et quand la conversation vire sur le cul, c’est l’apothéose. On n’a rien à envier aux conversations de nos compères masculins. C’est à celle qui racontera ses galipettes les plus rocambolesques, les plus dégueulasses ou les plus loufoques. C’est parfois l’escalade dans l’horreur. De la même manière, si vos ébats amoureux vous conviennent parfaitement et que vous OSEZ dire qu’au lit tout va bien, on vous regarde de travers. Par conséquent, vous faîtes vœux de silence, à défaut de faire vœux de chasteté. Et oui, quand on est heureuse, on apprend l’art de se taire ou d’éluder les questions sur le bonheur à deux.

Parce que les filles qui crient haut et fort leur bonheur, qui ne se lassent pas de vous conter leurs nuits de folie, qui mettent des photos de leurs mecs partout sur Facebook et les interpellent à coup de ♥♥♥♥♥, ça énerve les célibataires mais aussi les filles casées. Quand on en fait trop, c’est normal qu’on ne vous croit pas. Mais bon quand une de vos copines vous dit simplement que « oui tout va bien. », pourquoi remettre en doute sa parole ? Les vraies amies sont sans doute celles qui sont sincèrement heureuses pour vous et qui vous le disent franchement, sans arrière-pensées.

Ca doit être un truc typiquement judéo-chrétien de ne pas pouvoir concevoir le bonheur terrestre. Finalement, il est plus acceptable socialement de se flageller, de gémir et d’accuser les astres de son malheur. On vous bombarde de publicités représentant le « bonheur » mais si, à votre grand dam, vous en ressentez un quelconque signe, alors on ne vous croit pas. Dans un monde où il est bon de se plaindre et d’envier nos voisins (allemands) et nos voisines de tables, osez enfin dire sans honte « Je suis heureuse et je vous emmerde ! ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :