Moi, M. ancienne Macho

25 Mai

Bonjour messieurs, dames et bienvenue à notre réunion de M.A. (machos anonymes). Nous pouvons vous aider à combattre cette terrible addiction qu’est le machisme. Nous savons que c’est une pathologie que vous préférez cacher et garder pour la sphère privée… Pendant longtemps, unpetit verre de machisme à chaque repas a été considéré comme naturel, nous sommes en France que diable ! Mais par les temps qui courent, avec l’attitude douteuse de certains envers les femmes (coucou DSK), il n’est plus bon ton d’avoir un machisme trop développé. Nous savons que c’est une pathologie difficile à combattre, puisqu’elle est souvent très ancrée et date de la socialisation primaire (parents, famille) puis est renforcée lors de la socialisation secondaire (école, amis…). Mais vous pouvez vous débarrasser de cet énorme poil dans la main qui vous empêche de faire une quelconque tâche ménagère. Comment ? En suivant notre programme de réhabilitation qui vous permettra de devenir un homme moderne et sain.

Je serai votre chef de session (appelez moi M. à « Boooonjour M. »). J’ai pu tester sur moi les effets de ce programme révolutionnaire m’ayant transformée de « Macho de la famille » à « parfaite femme d’intérieur » (oui bon « parfaite » est peut-être un peu exagéré mais il faut bien faire un petit peu de publicité mensongère).

Peut-être vous étonnez vous du fait que je sois une femme, mais il faut que vous vous mettiez dans la tête  que le machisme n’a pas de sexe ! Il y a des hommes qui font le ménage, le repassage et la cuisine et ils qui y survivent (si si !). Et il y a des femmes qui préfèreraient mourir étouffées dans un énorme mouton de poussière plutôt que de toucher à un balai.

Le programme se déroule en  4 séances vous permettant d’avancer pas à pas dans votre lutte contre le machisme :

Tout d’abord, pendant la séance d’introduction, nous chercherons à définir la source de votre pathologie. Mieux connaître son mal permet de mieux le soigner

Introduction :

Le machisme comme toute addiction a avant tout un objet.  Si cette chose dont nous ne pouvons nous passer, vient à nous être confisquée, cela nous plonge dans un mal-être profond. Ici nous l’appellerons Meuf (Mère-épouse-utérus-fille). Notez bien que certaines formes dérivées de machisme peuvent porter sur un homme, dans le cas de familles monoparentales où seul le père s’occupe de sa progéniture ou dans les familles 2.0 où un homme porte le tablier. La pathologie se découvre souvent en situation de solitude où la personne habituellement dédiée aux tâches d’intérieur ingrates n’est pas présente. Nous allons donc considérer que la Meuf ayant été confisquée à l’usage de notre ami macho, il doit se débrouiller seul.

 

Séance N°1 : Les Courses

J’ai un petit creux. J’ouvre le réfrigérateur et découvre avec horreur qu’il n’y a rien à manger. Je me jette sur un placard et découvre qu’il n’y a aucun plat tout prêt à mettre dans une casserole.

Quand j’étais Macho :

J’allais au Mac Do.

Ce que je fais aujourd’hui :

Je prends mon sac, ma veste et je vais chez Simprix.  Il s’agit d’un endroit merveilleux où plein de biens de consommation sont présentés sur de grandes étagères. Il suffit de les prendre, de les mettre dans ce merveilleux véhicule appelé Caddie (qui ne sert pas seulement à faire des courses dans les parkings). Ensuite, il suffit de les déposer sur un tapis roulant où une dame passe les articles devant une machine qui fait « biiiip ». Ensuite il faut payer et (c’est là que ça devient vraiment miraculeux) : on a à nouveau de la nourriture en sa possession !

Comment y arriver ?

Se renseigner sur les supermarchés (ou coopératives bio pour les mangeurs de feuilles de carottes) se trouvant à proximité de votre logis et suivre les étapes précédemment évoquées (attention, il faut en respecter l’ordre, si vous commencez par le passage caisse le risque d’échec de votre ravitaillement est élevé).

Séance N°2 : La Cuisine

J’ai faim. Dans la cuisine tout est silencieux et il semble que personne ne soit disposé à me nourrir.

Quand j’étais Macho :

J’allais au Mac Do.

Ce que je fais aujourd’hui :

Je marche jusqu’au congélateur, en sort une pizza (pour qu’une telle performance soit possible, il faut avoir réussi avec succès l’étape n°1) et la fait cuire.

Comment y arriver ?

L’étape la plus difficile est de parvenir à localiser le congélateur. Le stade critique est la mise en route du four. Certains fours sont plus perfectionnés que d’autres et peuvent procurer à certains individus le même sentiment  d’incompréhension que le scénario d’un film primé à Canne. Pour notre génération, qui est la génération bidouille, il suffit de procéder au « learning by doing » en appuyant sur tous les boutons (évitez cependant la fonction pyrolyse qui a de grandes chances d’aboutir à une incinération de votre pizza).

Si vous êtes un apprenti particulièrement doué,  vous pouvez aussi vous lancer dans une réelle opération de cuisine. Ayez alors la décence de tester votre recette dans l’intimité avant de faire subir aux autres vos prouesses culinaires.

 

Séance N°3 : La Vaisselle

J’ai atteint le stade critique. Je ne peux plus me remplir un verre d’eau car la pile de vaisselle est trop proche du robinet. Je n’ai plus une seule cuillère, une seule assiette, un seul verre propre et j’ai épuisé mon stock d’assiettes et de cuillères en plastique.

Quand j’étais Macho :

J’allais au Mac Do.

Le Mac Do, c’est génial, on met tout dans la poubelle donc on n’a pas à faire la vaisselle (en plus c’est très écologique de faire ça puisque les emballages sont en papier donc ils peuvent être recyclés alors que le liquide vaisselle pollue…)

 

Ce que je fais aujourd’hui :

Je tente désespérément de repousser le moment de faire la vaisselle en espérant qu’elle se fera toute seule. Mais, lorsque même remplir un verre d’eau devient Mac Gyveresque, je dois me rendre à l’évidence : je dois faire la vaisselle. Ce troisième commandement de la bible de rédemption du Macho (à consulter dans un prochain article) est difficile à tenir mais votre foi vous aidera à maîtriser votre envie de mettre la vaisselle à la poubelle plutôt que de la nettoyer.

Comment y arriver ?

Matériel :  De la vaisselle sale, un éponge, des gants en latex, un tablier, de l’huile de coude

Préparation : Enfilez le tablier et les gants. Cette tenue vous permet de vous sentir investi dans votre tâche et de protéger vos douces et blanches (et poilues) mains et vos vêtements.

Si votre vaisselle présente le caractère de la saleté incrustée (article 234-6 du Code de la vaisselle) vous devez préalablement l’avoir fait tremper.

Versez du liquide vaisselle sur l’éponge. Allumez l’eau. Frottez l’ustensile à nettoyer avec l’éponge jusqu’à élimination de toute trace de saleté. Placez-le sur l’égouttoir (ou, si vous décidez de faire de cette activité un sport collectif, à votre assistant pour qu’il l’essuie). Recommencez l’opération avec tout objet se trouvant dans l’évier jusqu’au vide complet de celui-ci. Vous disposez alors, de façon tout à fait miraculeuse, de vaisselle propre et scintillante.

 grâce à cette image, vous réalisez le potentiel érotique de cette tâche ménagère…

Séance N°4 : Le Ménage

La poussière a une capacité incroyable à renaître de ses cendres. Vous faites le ménage (dans un grand élan de courage) et 6 mois plus tard tout est à refaire ! c’est désespérant !

Quand j’étais Macho :

J’allais au Mac Do.

Quand la saleté devient trop importante dans mon logis, la meilleure solution est la fuite.

Ce que je fais aujourd’hui :

Aujourd’hui, je suis un Cow-boy. Je suis la terreur de tous les moutons de poussière de l’ouest. J’arrive dans la lande sauvage. Un léger vent fait rouler les moutons de poussière le long du couloir. L’ardeur de la tâche à venir fait rouler une goutte de sueur le long de ma tempe. Touloulouloulou Whaon whaon whaon (quoi ? vous ne reconnaissez pas ma superbe transcription de la musique du film « le bon, la brute et le truand » ?).

La tension est extrême (continuez à lire avec la musique pour saisir toute l’intensité du moment). Tout à coup je dégaine mon aspirateur. Les moutons de poussière tremblent de terreur. J’appuie sur la bouton marche et le carnage peut commencer. Lorsque le silence se fait à nouveau sur la plaine, plus un seul grain de poussière n’a survécu. Je repars alors dans le soleil couchant, à califourchon sur ma serpillère en chantant « I’m a lonesome  house cleaner ».

Comment y arriver ?

Le plus important est d’accepter de faire face au danger. Prendre son courage à deux mains et faire confiance au pouvoir de l’aspirateur.

Séance N°4: La Lessive

Pendant longtemps j’ai cru qu’un phénomène magique avait lieu chez moi. Je posais mes affaires sales en boule par terre et quelque temps  plus tard, elles disparaissaient. Après encore quelques jours, elles réapparaissaient dans mon armoire, pliées et repassées.

Et puis un jour, j’ai vécu seule. Et les vêtements se sont entassés. Et un jour je n’ai plus eu de sous-vêtements. Et j’ai compris que comme tout tour de magie, il y avait un truc. Les vêtements ne se lavent pas tous seuls. Mais comment faire pour connaître ce tour de magie ?

Quand j’étais Macho :

J’allais chez Mac Do.

Mes vêtements étaient d’une propreté plus que douteuse, mais le slogan de Mac Do nous le dit : « Venez comme vous êtes ». Je venais donc comme j’étais : Sale.

Ce que je fais aujourd’hui :

Selon la chance que vous avez dans la vie, il y a deux parcours : le parcours bleu et le parcours rouge. Seuls les apprentis très doués peuvent prendre le parcours rouge qui demande un savoir faire d’expert.

Pour le parcours bleu, vous avez du matériel chez vous qui vous facilite la tâche : une machine à laver. La plupart des Machos refusent de s’engager dans le parcours avant même d’avoir commencé, à cause de l’éventuel tri de couleurs à opérer. A part si vous êtes daltonien, vous devriez pouvoir faire la différence entre du rouge et du vert, je vous fais confiance.

Le parcours rouge est un parcours sans matériel (donc l’équivalent d’une escalade sans filet de sécurité) : le lavomatique. Si le lavomatique s’apparente à un épisode de « Fear Factor » (alala… So 2003) c’est parce que vous opérez en public. En plus du programme de lessive en lui-même, il faut gérer la machine de paiement (qui est généralement plus compliqué à utiliser qu’une calculatrice scientifique de Teminale S), les séchoirs ET les autres utilisateurs.

Comment y arriver ?

Parcours bleu : Demandez à quelqu’un d’expérimenté de vous faire un mode d’emploi et suivez-le à la lettre.

Parcours rouge : Il vous faudra un certain temps d’adaptation pour vaincre les pièges tendus par le lavomatique : machine cassée, compagnon de lessive alcoolique, compagnon de lessive canon (oui le challenge c’est d’exhiber son linge sale en conservant un tant soit peu de glamour), oubli de la lessive, manque de monnaie en pièce de 1 euro…

Si vous échouez lors de cette dernière étape, une seule solution : optez pour le naturisme.

 Séance de clôture :

Une fois que vous aurez franchi toutes ces étapes, vous serez aptes à faire les courses, la cuisine, le ménage et la lessive. Vous aurez découvert avec notre programme que :

  1. Les tâches ménagères sont pénibles et c’est absolument improbable que les femmes soient génétiquement prédisposées à aimer ça. Il semble donc juste de partager ces tâches ingrate
  2. Même vous,  vous pouvez y arriver.
Publicités

Une Réponse to “Moi, M. ancienne Macho”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Toutes des princesses, poils aux fesses « - 17 décembre 2011

    […] Mais je n’ai pas l’impression que les contes ou les films de disney ont fait de moi une femme au foyer-princesse hors pair… ça se saurait… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :