Face(book) it : You are an addict !

4 Mai

Un sujet de société qui touche les hommes, les femmes et les animaux de compagnie. Un sujet qui laisse la plupart des parents et grands-parents béats d’incompréhension. Un phénomène qui nous suit jusqu’aux toilettes via les Smartphones. Le compagnon de nos ennuis, de nos flemmes et de nos opérations dignes du KGB : j’ai nommé :… ai-je vraiment besoin de le nommer ?

  • Facebook ou le temple de la narcissitude

Sur facebook on « like », on fait des commentaires presque toujours mélioratifs, on n’a que des « amis ».

Il existe même une catégorie d’utilisateurs facebook qui ne connait aucune limite à l’auto-célébration de soi : l’ado de 14 ans.

Les filles sont « mariées » ou en « Open relationship » avec leur meilleure copine, rejoignent des groupes comme « Pour tous ceux qui n’aiment pas se lever le matin », publient tous les jours des nouvelles photos : « Alice et moi chez Mac Do ❤ », « Patricia et Moi faisant du shopping »… Les photos sont tellement photoshopées qu’on en vient à les remercier d’avoir décrit dans le titre de l’album de quoi il s’agissait parce que, qu’elles soient à Mac Do ou sous la tour eiffel,  on ne voit de toutes façons qu’un œil charbonneux et une moitié de visage cachée par une mèche. Mais le plus incroyable, ce sont les commentaires que cela suscite. Un exemple (véridique) :

Nous avons eu des blogs où nous avons raconté notre vie de façon outrageusement publique… Mais de là à raconter son emploi du temps dans les moindres détails ? à se disputer sur un mur que tout le monde peut lire ? à publier des photos que pour notre part nous laisserions dans un dossier caché de notre ordinateur (oui ça c’est pour les geeks qui savent créer des « dossiers cachés ») ?

Avoir une vie privée c’est « Out », c’est bon pour les vieux ! Comme lire les journaux sur papier ou s’envoyer des lettres… Mais rassurez-vous : un jour avoir une vie privée deviendra «Vintage»… Avoir une vie tout court aussi peut-être (au lieu de vivre numériquement) !

  • Facebook ou la sublimation de soi

Contrairement à ce que pourrait penser ma grand-mère, il y a peu de chance que je me fasse violer parce que ma photo de profil Facebook donne de moi une image trop avantageuse. Et la raison principale est justement là : cette photo est « trop avantageuse ». Si vous me voyez au saut du lit un lendemain de soirée, vous jurerez à la police que ce sont deux personnes différentes.

Sur Facebook vous ne verrez jamais la photo de moi avec mon appareil dentaire, deux couettes et des crayons dans les oreilles prise dans un moment d’ennui profond en cours de maths en seconde…

Et c’est le cas de tout le monde : Qui ne s’est pas « détaggé » d’une photo où il éternue ou avait un quadruple menton ?

Facebook est la face émergée de ce que l’on veut que les autres voient de nous, notre moi social dans ce qu’il a de plus artificiel. (A ce titre un très bon article sur la société de l’hypermoi dans le GQ d’avril 2011).

  • Facebook ou la fin de l’imaginaire

Oui, tout le monde est beau sur facebook… SAUF le mec que vous avez rencontré la semaine dernière en boite/dans un bar/ au camping du Soleil/chez Auchan ou votre ex… « Il n’est pas photogénique » prévenez-vous vos copines. Car aujourd’hui, on ne dit plus : « Il est grand, brun, les yeux bleus, bronzé » (en oubliant malencontreusement de préciser qu’il louche et est en léger surpoids), on dit : http://www.facebook.com/profile.php?id=AdrienSaucisse

(que ceux qui ont essayé de cliquer sur le lien se dénoncent !)

Facebook c’est la fin de l’imaginaire parce que  la personne est visible sous toutes les coutures et par tout le monde. Vous découvrez donc que le fameux « Adrien Saucisse », en plus d’avoir un nom de famille de merde, a une copine et a « liké » les groupes : « Si toi aussi tu peux pas dormir la nuit car ta bite prend toute la couette » et « Happy pets »…

On en vient à regretter que le premier réflexe quand on rencontre quelqu’un soit de l’ajouter comme ami ( vraiment ? c’est déjà ton ami ?) sur Facebook…

  • Facebook ou la fin de la vraie vie

Pour la plupart de vos amis et relations, ce qui est écrit sur facebook est parole d’évangile. Si vous écrivez : « Super ces vacances à Rome <3». Personne ne va ne serait-ce qu’imaginer que ça puisse être faux. Vous pouvez ainsi raconter n’importe quoi en toute impunité et sans que la plupart de vos 295 (ceci est une moyenne ^^) amis ne remette ces informations en question. Ainsi si vous êtes « in a relationship » avec Adrien Saucisse, vous serez ensemble tant que vous serez marqués comme tel sur Facebook : pour tout le monde, la suppression de la relation sur Facebook sera l’acte juridique officiel vous permettant de vous séparer.

Pour savoir si vous commencez à avoir un sérieux problème avec Facebook, plusieurs symptômes peuvent être diagnostiqués :

Symptôme N°1 : Vous prenez une photo et pensez : « oh il faut que je la mette en photo de profil ! »,

Symptôme N°2 : Vous entendez une phrase qui vous plait ou il vous arrive quelque chose et vous  vous dites : « Tiens je vais mettre ça sur facebook »,

Symptôme N° 3 : après avoir parlé 10 minutes à  quelqu’un dans votre vie, vous vous dites : « je vais le rajouter comme ami sur facebook ! »

Symptôme N°4 : privé(e) de connexion internet (si c’est encore possible de nos jours), vous pensez : « ça fait quatre jours que je n’y suis pas allée : je vais avoir raté touuuut ce qui s’est passéééé ! »…

Symptôme N°5 : Vous dites : « Mais t’as pas vu ? ils sont plus ensemble : c’était marqué sur Facebook ! »

Symptôme N°6 : Vous êtes déçus quand quand personne ne « like » votre pseudo pourtant hyper spirituel.

Symptôme N°7 : Un jour vous avez voulu partir de Facebook… mais vous avez renoncé…

Alors, à quel point êtes vous atteints ?

–> Mélange de vrai et de faux, de construit et de spontané… Facebook est devenu addictif d’une façon tout à fait inquiétante… D’ailleurs, je vais aller tout de suite poster sur facebook que j’ai publié un nouvel article pour le blog, et vous allez tous « liker »…

Publicités

Une Réponse to “Face(book) it : You are an addict !”

  1. Maïlys 8 mai 2011 à 03:44 #

    c’est vrai cette histoire d’ambassadeur ?? Ca craint! C’est tout sauf professionnel (surtout quand on a une telle position… et encore plus quand la Tunisie remue tant)

    sinon, oui je me dénonce (et tu n’en attendais pas moins de moi), parce que tu aurais bien été capable de nous trouver un adrien saucisse qui ne bloque pas l’accès à son profil.

    et parce que j’étale ma vie, sans aucune pudeur, je suis atteinte des syndromes 4, 6 et 7
    cela dit, j’ai quand même réduit mes « amis » à 65 (et ai l’intention d’en supprimer d’autres dans les mois à venir (genre les autres nanas qui sont dans le coin et qui ne vivent que par facebook et dont je n’aurai plus rien à faire quand elles seront rentrées chez elles)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :